Mes horaires

Lun. - ven. de 8h30 à 20h
Sam. de 9h à 13h

Mes réseaux

Prendre rendez-vous

Se rendre sur Doctolib

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > La gestion des émotions : Votre sophrologue à Paris vous explique comment ça marche

La gestion des émotions : Votre sophrologue à Paris vous explique comment ça marche

Le 24 février 2020
La gestion des émotions : Votre sophrologue à Paris vous explique comment ça marche

Erwan Bizien est Sophrologue à Paris (75015), et spécialiste de la gestion des émotions. Il accompagne les personnes qui le sollicitent, dans la gestion de leurs stress et émotions, aussi bien dans la sphère privée, comme professionnelle (prise de parole difficile, conflit, deuil, agression, phobie…)

Définition de l'émotion : une énergie qui a besoin de s'exprimer

Le terme émotion, est défini par Le Petit Robert, comme "un état affectif intense, caractérisé par une brusque perturbation physique et mentale où sont abolies, en présence de certaines excitations ou représentations très vives, les réactions appropriées d'adaptation à l'événement (au sens affaibli, on parle d'un état affectif, plaisir ou douleur, nettement prononcé)".

Du latin "ex-movere", signifiant mouvement vers l'extérieur, l'émotion est générée par la perception d'un événement extérieur, et génère une énergie qui à besoin de s'exprimer/s'extérioriser. Par exemples : la tristesse par les larmes, la peur par la fuite ou l'évitement...

Nous avons tous besoin d'émotions pour vivre. Lorsqu'elles sont correctement équilibrées, elles nous permettent de réagir de façon adaptée vis à vis de notre environnement.

Les  émotions primaires

Robert Plutchik (psychologue américain) a créé dans les années 1980 (la roue des émotions) un modèle permettant d’illustrer les 4 émotions fondamentales : Joie / Peur / Colère / Tristesse.

A l’origine d’une émotion, il existe un déclencheur : la perception que nous avons d’une situation vécue. C’est-à-dire la croyance positive ou négative que nous avons sur cet événement. Par exemple, la peur dans une situation perçue comme dangereuse (la vitesse, un licenciement…), la tristesse dans le cas d’une perte (abandon, décès…)

Chacune de ces émotions cache en réalité des fonctions et des besoins qui ont besoin d’être exprimés.

La fonction de la colère par exemple est défendre quelque chose (son territoire ou ses valeurs) et d’être reconnu, alors que celle de la joie sera de créer du lien, une relation.
Les besoins sont souvent les plus difficile à identifier, car souvent nous n’en avons pas conscience nous-même. Par exemple dans le cas de la peur, l’un des besoins est d’être en sécurité, alors que pour la tristesse il sera d’être rassuré ou de s’isoler.

Enfin, ces émotions nous invitent à agir. Si nous reprenons l’exemple du licenciement. Si la personne le voit comme un danger (prêt immobilier à payer, nourriture et éducations des enfants…), elle va chercher à se mettre en sécurité. Pour cela, elle va agir : tenter de comprendre pourquoi elle est licenciée pour éviter de se retrouver dans la même situation, chercher un autre employeur… Et c’est une fois que le nouveau contrat est signé, après le stress des recherches, des entretiens et évaluations… que la peur va disparaitre pour laisser place à de la joie, et de la paix car elle percevra enfin de « la sécurité » dans sa vie…

Il est cependant, important de noter que ces émotions, provoquent des bouleversements dans notre corps, et ceux-ci peuvent parfois avoir des conséquences néfastes si elles sont prolongées dans le temps.

Que se passe-t-il dans l'organisme lorsqu'on éprouve une émotion ?

On observe tout d'abord des modifications de flux ou de quantité de neurotransmetteurs (les molécules chimiques qui permettent la transmission de l'influx nerveux).

Ces molécules sont transportées par le sang et circule dans tout le corps. L’ensemble de l'organisme est alors, physiologiquement bouleversé par l'émotion. Le "choc émotionnel" va impacter tous les appareils : circulatoire, respiratoire, digestif, glandulaire...

Par conséquent, lorsqu'une émotion est vécue on peut noter par exemple :
- une accélération du rythme cardiaque, de l’agitation
- une hausse ou baisse de la température corporelle (pâleur de la peau, sueur)
- des variations du rythme respiratoire
- des modifications de la digestion (par ex. après une forte peur : diarrhée)
- arrêt des sécrétions salivaires (bouche sèche) et gastriques (perte de l'appétit)…
- des modifications de la musculature générale (frissons, lourdeur d'un membre...)

Ces réactions transitoires, sont gérées, par le système nerveux central, et donnent à l'émotion sa résonance corporelle.

Des études ont montré que des émotions intenses et prolongées peuvent générer des troubles profonds de l'organisme et des lésions organiques irréversibles (ex: décoloration brutale des cheveux, hypertension artérielle, infarctus, ulcères, glaucome, impuissance, eczéma, migraines, nausée, ...)

Il est donc essentiel d'apprendre à gérer son stress et ses émotions, ou plutôt à les réguler pour éviter le développement d'affections psychosomatiques aux conséquences diverses (burn-out, maladies cardiaques, cancer…).

Comment réguler une émotion ?

Je vous propose 4 étapes pour apprendre à réguler vos émotions. Au début, il peut sembler difficile de faire l’exercice, mais avec un peu de pratique, vous allez vous connecter plus rapidement à vous-même et gérer les choses dans l’instant.

Nous avons souvent tendance à ignorer nos émotions parce que la plupart sont désagréables (dites négatives), et nous forçons, nous réfrénons leur expression. Rappelez que "ce qui ne s’exprime pas, s’imprime". C’est cette non expression qui mène aux affections psychosomatiques.

Étape 1 : Identifier les symptômes pour reconnaitre l’émotion

Il est tout d’abord essentiel d’être conscient de ce que nous expérimentons. C’est pourquoi il vous faut identifier les manifestations désagréables qui viennent perturber votre quotidien avant, pendant et après des situations.
Avant une situation : avoir mal au ventre, le cœur qui bat plus rapidement, vomir, remettre à plus tard cette démarche (procrastiner)…
Pendant la situation : avoir la gorge serrée, les larmes aux yeux, les jambes qui tremblent, être agité ou tendu, avoir chaud…
Après la situation : ruminer la situation, ce qui a été dit, rester au fond de son lit, avoir mal au ventre, pleurer…

Lorsque vous constatez que vous expérimentez une sensation désagréable, commencez par respirer pour accompagner ce qui se vit en vous.

Étape 2 : Accepter et observer

La respiration profonde et calme va vous aider à accepter ce qui se manifeste. L’émotion est une manifestation naturelle et bienveillante. Vous pouvez fermer les yeux et observer de manière objective ce qui se passe dans votre corps et votre tête. Constatez que vous avez mal au ventre, que cela se déplace dans la gorge qui est nouée, puis qu’un frisson vous parcourt, que tout est flou dans votre tête…

Étape 3 : Accueillir pour digérer

En acceptant cette émotion, vous l’autoriser à vivre dans votre corps. Elle a donc tout loisir de vous faire passer le message qu’elle à, à vous délivrer. Vous allez pouvoir constater que les sensations vont évoluer dans votre corps, jusqu’à ressentir un apaisement ou une prise de conscience. Votre perception de la situation va peut-être devenir plus objective. Vous allez donc être mesure d’exprimer le besoin caché derrière ce tsunami émotionnel.

Étape 4 : Exprimer et agir

Vous avez reconnu, accepté et accueilli cette émotion. Vous êtes maintenant davantage en possession de vos moyens pour agir. Vous pouvez décider de manière plus objective (c’est-à-dire que vous avez accès à la fois à vos émotions et à votre rationalité), exprimer plus justement à l’autre ce qui n’est pas OK pour vous, et ce dont vous avez besoin.

Il est plus facile au début de faire cet exercice lorsqu’on est en amont d’une situation stressante ou à postériori, car il est possible de s’isoler et de prendre son temps pour réaliser ces 4 étapes. Avec le temps et un peu de pratique, vous allez pouvoir gérer en temps réel.

Dans ma pratique de thérapeute, j'utilise différents outils (Sophrologie, Analyse Transactionnelle, PSYCH-K®, EFT...) qui permettent de transformer rapidement les stress et émotions qui perturbent la vie et restent parfois bloqués.

C'est décidé, je prends soin de moi !

Si vous vivez des situations inconfortables dans votre quotidien, ou si vous souhaitez simplement apprendre à réguler vos stress/émotions et comprendre l'origine de certains troubles, prenez RDV avec Erwan Bizien au 01.88.24.54.84 ou directement sur son agenda DOCTOLIB.

Vous souhaitez un renseignement ou lui poser une question : complétez le formulaire de contact.