Mes horaires

Lun. - ven. de 8h30 à 20h
Sam. de 9h à 13h

Mes réseaux

Prendre rendez-vous

Se rendre sur Doctolib

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Les neurosciences au service de la QVT : Leadership et bien-être au travail !

Les neurosciences au service de la QVT : Leadership et bien-être au travail !

Le 02 février 2020
Les neurosciences au service de la QVT : Leadership et bien-être au travail !

Erwan Bizien, ancien cadre d’entreprise, intervient auprès de professionnels (dirigeants et salariés), pour les sensibiliser et leurs transmettre les outils clés de leur bien-être et de leur épanouissement. Il a recours à divers outils, dont PSYCH-K® & PER-K® méthodes de reprogrammation rapide du subconscient, pour équilibrer l’usage des hémisphères cérébraux, et permettre à chacun de transformer ses stress, d’intégrer de nouvelles croyances positives afin de développer ses capacités de leadership, de décision, sa créativité... et transformer rapidement et efficacement les freins qui empêchent le bien-être au travail, d'être performant, épanoui, heureux...

Cet article s'inspire des découvertes du Dr. Fannin & Rob William dans l’article "Neuroscience Reveals the Whole-Brain State and Its Applications for International Business and Sustainable Success" paru dans The International Journal of Management and Business, que vous pourrez découvrir à la fin de cet article dans sa version intégrale.

Neurosciences et Leadership : clés de la QVT !

Depuis les années 2000, des recherches en neurosciences ont démontré que l’usage d’un hémisphère ou d’un autre, a un impact sur :
- notre capacité de leadership,
- notre manière de gérer une équipe (management),
- nos relations,...
...mais aussi notre capacité à réussir, atteindre des objectifs, prendre des décisions, négocier, le bien-être

L’engagement de l’hémisphère droit (centre des émotions et de l’empathie) joue un rôle primordial dans le leadership, et complète le rôle de l’hémisphère gauche (centre de l’analyse et de la logique). Selon plusieurs études, les leaders et managers qui réussissent ont des caractéristiques communes : ils sont charismatique, visionnaire et très bon communiquant. Ils utilisent naturellement cet hémisphère droit, ce qui sous-entend que, la bienveillance favorise la motivation d’un groupe. Au contraire, les autres leaders/managers qui utilisent naturellement l’hémisphère gauche, « désactivent » certains systèmes impliqués dans les relations sociales.

Par la suite, E. Gould et R. Duman (2004) ont démontré que, les émotions "négatives" (mauvais stress) sont plus « puissantes » que les positives. Ces émotions « négatives » stimulent le système nerveux sympathique, qui inhibe l’accès à des circuits neuronaux existants ET provoque des déficiences cognitives, émotionnelles et perceptuels. En bref, vous avez des problèmes de concentration, de mémoire, des difficultés à décider correctement, troubles du sommeil

En cas de stress chronique, les effets sont préjudiciables sur l’individu, puisqu’il empêche la création de nouveaux neurones (neurogénèse). Autrement dit, les émotions négatives (situation désagréables, critiques, pression…) empêchent la personne d’avoir accès à l’ensemble de son potentiel et de ses ressources, pour prendre une décision, en tenant compte d’un problème dans son ensemble !

Fredrickson et Losada, en 2005, ont mis en évidence l’influence des retours/commentaires positifs et négatifs sur la performance des équipes et la capacité d’apprentissage. A savoir qu’un ratio Positif>Négatif donne une performance d’équipe élevée, et l’inverse génère une performance médiocre.

Mais alors, comment faire pour devenir un manager charismatique, visionnaire, et être un excellent communiquant ? Comment faire pour modifier les croyances subconscientes qui empêchent d’être bienveillant, de communiquer positivement, d’améliorer le bien-être et la Qualité de Vie au Travail (QVT)… ?

Il faut commencer par changer SES croyances & perceptions !

Ces recherches ont également mis en avant que seule 5% de notre activité est consciente, et que 95% est inconsciente. Donc, la plupart de nos décisions, choix, actions, émotions sont le fruit de notre inconscient, siège de nos pensées, croyances, instincts, compétences… Nous réagissons plus que nous n’agissons !

Dans son best-seller La Biologie des Croyances, le Dr. Bruce LIPTON explique que : « nos croyances positives et négatives impactent non seulement notre santé, mais aussi TOUS les aspects de notre vie. » Il est donc nécessaire de modifier ces croyances qui nous limitent.

Des méthodes, pour créer le changement, ont été proposées depuis plusieurs années telles que la visualisation mentale, la volonté, la pensée positive, le coaching individualisé, la méditation, mais étant donnée qu’elles agissent essentiellement sur la partie consciente de nous-même (5%), leurs effets restent souvent incomplets, limités ou ne durent pas dans le temps.
Combien de fois, avez-vous pu constater la difficulté à mettre en place de nouvelles pratiques dans une équipe, à changer une habitude ou un comportement ? Les résistances au changement restent présente, et empêchent la mise en application d'un projet, d'un process... !

Si l’on veut un changement profond, rapide et sur le long terme, il faut agir au niveau subconscient (dans les 95%). En effet, c’est en transformant nos croyances limitantes (ex. "quitter le bureau à 17h, c’est prendre sa journée"), en croyances dynamisantes (ex. "je gère parfaitement mon temps", "J'équilibre ma vie personnelle et professionnelle avec facilité"), que nous allons reprogrammer notre inconscient, afin qu’il nous soutienne, vers nos aspirations et l’accomplissement de nos objectifs.

Comment changer ses croyances et améliorer la QVT ?

Ces recherches sur le cerveau, réalisées par le Dr. Fannin & Rob William, ont montré que l’état de cerveau unifié” (Whole-Brain-State) – c’est-à-dire, lorsque les 2 hémisphères travaillent ensemble – permet d’être plus efficace, créatif, objectif et performant dans les réponses et solutions que nous allons trouver face à un problème.

Cette unification des hémisphères cérébraux, permet d’être dans un état d’esprit positif/optimiste, et d’accéder à une plus grande ouverture d’esprit. Nous devenons donc davantage bienveillant et performant. Il est également expliqué que, la personne qui a la plus grande capacité à travailler dans cet « état de cerveau unifié », est celle qui a une plus grande capacité à influencer son entourage. Donc plus nous unifions notre cerveau, plus nous avons la capacité d’influencer positivement les autres !

Voici quelques effets constatés de "l'état de cerveau unifié", suite à l'utilisation du processus PSYCH-K®/PER-K® :
- Au fur et a mesure que les changements se font dans le cerveau, la vasodilatation se développe.
- Lorsqu’un stress est libéré, le flux sanguin retourne dans le cortex préfrontal ou la cognition se fait. La pensée devient plus nette, plus précise.
- De nouvelles connexions neuronales se font dans le cerveau, au fur et à mesure du processus...

Il est possible de mettre en application cet “état de cerveau unifié” dans votre entreprise grâce au processus PSYCH-K®/PER-K®. Cet outil simple, rapide et non invasif est au carrefour des neurosciences, de la PNL, de l'épigénétique et de la physique quantique, pour améliorer la qualité de vie au travail (QVT), les relations en entreprise et accéder à un succès durable.

Comment bénéficier de PSYCH-K®/PER-K® dans mon entreprise ?

Vous souhaitez organiser une présentation dans vos locaux, vous renseigner ou obtenir un devis sur la méthode PSYCH-K®/PER-K®, contactez Erwan Bizien par téléphone au 01.88.24.54.84 ou via le formulaire de contact. Il répondra personnellement à vos questions.

Pour lire la publication originale qui a inspiré cet article, vous pouvez la retrouver sur le lien suivant :Neuroscience Reveals the Whole-Brain State and Its Applications for International Business and Sustainable Success

Photo by Perry Grone on Unsplash